Accueil > Non classé > Le projet resté …. projet depuis 2001

Le projet resté …. projet depuis 2001

31-08-2013 22-03-44Le développement aussi vertigineux que rapide des Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication, l’hémogénie qu’elles se sont octroyées, dans tous les domaines et secteurs, et le phénomène de la mondialisation aidant, ont engendré un mouvement vers un projet de l’évolution de la société où les repères ont éclaté. De nouvelles pratiques, de nouveaux usages ont émergé, et surtout des remises en questions en chaines se sont imposées.

Une « culture numérique » s’est développée en phase avec l’évolution continue des Technologies de l’Information et de la Communication donnant naissance entre autres, à des notions comme « cyber espace », « cyber jeunes », « culture jeunes », « génération internet », et c’est cette dernière qui nous intéresse dans notre propos.

Les jeunes d’aujourd’hui sont nés et ont grandi avec l’audiovisuel, donc imprégnés d’une certaine « culture de l’écran ». Ils se sont approprié très vite Internet beaucoup plus rapidement et même plus facilement que les adultes. La familiarisation aux multiples « objets écrans » (téléviseur, moniteur, téléphone mobil, lecteurs audio vidéo, Ipod, etc.) semble ne poser aucun souci majeur pour les jeunes que ce soit dans la sphère domestique, au lycée, dans les pratiques médiatiques, culturelles et de loisirs.

C’est dans ce contexte général qu’en l’an 2001, il a été décidé à juste titre, de mettre en place une nouvelle stratégie de modernisation des Institutions de la jeunesse et ce :

  • En mettant après étude préalable, un projet pour développer les activités des Institutions de jeunesse intégrant les Technologies de l’Information et de la Communication.
  • En faisant des maisons des jeunes, des « Clubs de jeunes », pour répondre encore plus aux aspirations des jeunes, pour leur adhésion à la « Société de la connaissance » et la maitrise des nouvelles technologies.
  • En mettant en place des espaces d’apprentissage des langues étrangères.

Ces décisions sont en totale adéquation avec l’avènement des TIC et les nouveaux enjeux que ces derniers supposent dans tous les domaines. Les objectifs déclarés sont :

  • Faciliter le dialogue entre et avec les jeunes, leur inculquer les valeurs de la démocratie, leur facilité l’intégration dans la société civile.
  • Développer leur sens du patriotisme, de l’appartenance et l’enracinement identitaire.
  • Les inciter à l’initiative, la créativité, et la responsabilité.
  • Faciliter l’adhésion des jeunes à la société de la connaissance en maitrisant les TIC et les langues étrangères.

Ce projet de stratégie a impliqué et imposé une certaine métamorphose de l’Institution et a abouti à la création au sein des maisons des jeunes de quatre espaces spécialisés :

· Un espace « Information » spécialisé dans la collecte de toutes les informations susceptibles d’intéresser les jeunes ou de leur servir dans les domaines qui les intéressent (études, travail, loisirs, etc.)

· Un espace « Informatique et Internet » un « cyberespace » pour naviguer, chercher, et communiquer sur la toile.

· Un espace « langues », Espace d’apprentissage des langues pour communiquer dans un esprit d’ouverture sur les cultures étrangères, et une meilleure adhésion à la « Société de la connaissance ».

· Un espace « activités de loisirs », il englobe toutes les activités de loisirs (les excursions, la danse, la musique, théâtre, cinéma, etc.)

Les maisons des jeunes fonctionnent donc depuis le quatrième trimestre de l’année 2001 avec cette structure.

Si par hypothèse on admet que les Technologies de l’Information et de la Communication ont une contribution innovante à apporter aux dispositifs pédagogiques. Cela laisse supposer que les animateurs dans leur démarche primordiale de conception de ces dispositifs œuvrent pour une dynamique innovatrice, et surtout une adéquation avec l’évolution constante des TIC tout en tenant compte du jeune (objectif premier de l’animateur), de ses caractéristiques, de ses besoins et attentes, étant lui même influencé par une culture numérique toujours en mutation.

Il fallait donc opter pour la mise en place des jalons de nouvelles pistes d’approches pédagogiques qui tiendraient compte des caractéristiques, spécificités et objectifs de chaque acteur intervenant dans l’opération « animation socioculturelle » dont le centre et l’objectif sont le jeune.

Et de là proposer une stratégie pour une nouvelle dynamique des espaces Informatique et Internet, sous forme de projet pédagogique, qui profiterait de la richesse des technologies nouvelles.

En développant les activités des « espaces informatiques », en les diversifiant, il sera aisé des les ouvrir sur les autres espaces (information, langues, et loisirs) et ainsi faire de la maison des jeunes un espace éclaté et organisé en réseau qui sera « l’univers » de liberté du jeune, son espace d’expression et de création.

Ainsi non seulement on réussira à donner à l’institution maison des jeunes de nouvelles opportunités pour jouer pleinement son rôle, atteindre ses objectifs, et trouver sa place dans la « culture numérique », mais aussi de replacer l’animateur dans le cadre pertinent qu’il se devait d’occuper, et de là faire du jeune le centre de gravité de l’institution, son objectif premier.

Publicités
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :