Accueil > التكوين > Délires d’été… La Faute au sirocco (3ème Partie)

Délires d’été… La Faute au sirocco (3ème Partie)

Renouer avec Bir El Bey… Rendez-vous sur Facebook

communiquerLes changements qui se sont opérés en Tunisie sont indéniablement une chance inouïe pour nous de tout remettre en cause, le domaine a sombré depuis longtemps, les animateurs sont très mal dans leurs peaux, les institutions sont désertées par les jeunes, des programmes sans aucune imagination, etc. Donc l’occasion de tout revoir et de proposer à l’administration centrale un projet était bonne à prendre, mieux, elle n’était pas à rater. D’où l’idée d’un espace commun pour collecter les idées et les propositions pour ensuite faire une synthèse et en faire un document qui servirait de feuille de route.

Depuis le mois de février 2011 j’ai publié un blog (Hors Champ) dont le premier objectif est de mettre en place un espace de discussion, dialogue, et échanges impliquant tous les acteurs du domaine de l’animation socioculturelle. J’ai proposé des thèmes et des rubriques pour structurer les échanges et les apports en idées et propositions.

Ensuite j’ai entrepris de diffuser le blog le maximum possible, avec en soutien une news letter qui facilitait le suivi des ajouts d’articles et messages. Le Blog a dépassé les 25000 visiteurs avec une moyenne de 170 visites par jour, mais l’objectif n’a pas été atteint, en tout cas comme moi je l’espérais. En cours de route j’ai rajouté d’autres blogs, un site et un forum, toujours pour élargir au maximum l’espace d’échanges, mais là encore cela n’a pas changé grand-chose. Et la question de l’abstention malgré les visites est restée une énigme, trop d’explications se sont offertes à moi, mais toutes insatisfaisantes.

Alors j’ai tenté une autre expérience en créant une page Facebook, partant du principe vrai que presque tous nos cadres ont leurs pages. Mais là aussi déception, en regardant ce que les gens échangeaient, il n’y avait pas grand espoir de redresser la barre.

Le plus grand défaut de Facebook, c’est que les pages ne sont pas structurées, tout le monde y fourre tout ce qui lui passe sous la souris, partage de photos, de vidéos, et la politique qui côtoie le personnel. Malgré qu’on peut créer des pages avec des sujets spécifiques, ou mettre en place des groupes de discussions fermés, cela nécessite bien sûr une certaine discipline ignorée par la majorité.

N’empêche que l’expérience est à tenter. J’ai crée ma page et j’ai lancé un groupe de discussion avec comme titre-programme « Bir El Bey… comme nous le voyons et comme nous le voulons ». Une sorte d’appel à tous ceux qui pensent toujours que Bir El Bey est NOTRE et que c’est devoir de vouloir s’y intéresser et de l’amener à collaborer avec le terrain.

Il s’agit de "repenser" Bir El Bey en tant qu’institut de formation des cadres de la jeunesse. C’est à dire proposer des idées pour renouer d’une façon générale avec l’Institut pour pouvoir mettre des projets en commun (projets de formation, de collaboration, d’échanges, etc.). Depuis maintenant 20 ans l’Institut fonctionne indépendamment du terrain avec tout ce que cela implique pour la formation des étudiants. Bir El Bey est le meilleur espace pour la formation, qu’elle soit de base ou formation continue et recyclage, avec son infrastructure et son statut il s’apprête à toutes les initiatives qui doivent lier étroitement l’Institut au terrain. Alors il s’agit de proposer des idées, des projets, des stratégies, etc. pour une meilleure efficience des formations quelles qu’elles soient.
L’idée est de collecter le maximum de propositions et de provoquer un évènement pour les mettre sur une table de discussion qui réunira toutes les personnes qui seront intéressés par la concrétisation de ce projet (profs,étudiants et administration de Bir El Bey, Animateurs sur le terrain, direction générale, inspecteurs, etc.)… Pourquoi pas une université d’hiver qui sera organisée à Bir El Bey pendant les vacances d’hiver.

Voici les premières idées que j’ai proposé :

· Il sera important de mettre en place un comité de coordination mixte (Bir El Bey/Direction générale).

· Mettre en place un système de communication genre site web ou mieux un forum, qui permettrait entre autres les échanges d’informations en continue.

· Mettre à la disposition des étudiants de Bir El Bey la liste complète des maisons des jeunes pour les inciter à les découvrir (ou juste celle de sa région pour chaque étudiant) et même participer aux activités

· Demander à ce que les formations des cadres (régionaux ou nationaux) se fassent à Bir El Bey pour créer un pont entre les animateurs et les étudiants animateurs, et ainsi permettre les échanges et les collaborations.

· Les projets d’institutions peuvent faire l’objet d’un dossier qui sera transmis à l’Institut et ainsi permettre aux étudiants d’y participer

· Constituer un autre dossier (national) regroupant toutes les manifestations prévues par les maisons des jeunes et le partager avec l’Institut. Là aussi les étudiants pourront y participer

· La Direction générale peut programmer des sessions de formations communes (animateurs et étudiants) portant sur des thèmes toujours d’actualités comme les réseaux sociaux et leurs exploitations, ou la planification, le suivi, et les évaluations des projets d’animations, et bien d’autres thèmes possibles … l’encadrement peut être mixte

· Impliquer dans la mesure du possible des animateurs dans les actions de l’institut, celui devrait communiquer le calendrier de ces actions

· Entreprendre des recherches actions communes, sur le terrain qui impliquerai des profs, des étudiants, des animateurs et des inspecteurs

· Entreprendre des recherches actions communes, sur le terrain qui impliquerai des profs, des étudiants, des animateurs et des inspecteurs

· Réaliser des documentaires (aussi variés que possible) qui pourraient servir dans les cours de Bir El bey ou dans les journées pédagogiques. Documentaires qui seraient écrits et réalisés par des équipes mixtes.

· créer une revue commune qui sera alimentée par les étudiants, les profs, et les animateurs. un comité de rédaction mixte sera aussi mis en place. L’essentiel étant de garder un contact permanent entre les gens du terrain et les étudiants et profs de Bir El Bey.

· Créer une médiathèque commune qui sera constituée de photos, diaporamas, vidéo etc… Susceptibles d’intéresser et les animateurs et les étudiants dans leurs recherches, projets, etc.

Maintenant la porte est ouverte, personnellement j’y crois beaucoup en ce projet de renouer avec l’Institut. La collecte ne doit pas trop durer, l’initiative des dialogues entre direction générale et la direction de Bir El Bey ne doit pas trop tarder.

Lien Facebook : https://www.facebook.com/groups/170555266357551/?notif_t=group_activity

Publicités
Catégories :التكوين Étiquettes : , ,
  1. ahmed
    29 novembre 2011 à 20 h 46 min

    اصبح التكوين حاجة اكيدة وملحة في قطاع الشباب لكننا وقفنا على حقيقة لا مفر منها وعلى المهتمين مستقبلا بالشان الشبابي ان يجدوا لها الحل في اقرب الاوقات وهي عدم قدرة اي مؤسسة شبابية لاحتضان عدد هام من الاطارات في نفس الفترة اضف الى ذلك عدم وجود اي مركز شبابي معد للتكوين بتوفير التجهيزات الضرورية والى حين ان تصبح لنا مراكز تكوين قادرة على استيعاب المئات اقترح ان تركز في كل ولاية وحدات تكوين قارة ومتنوعة يشرف عليها الزملاء المختصين او اطارات مختصة من خارج اطارات الوزارة يستفيد من خدماتها ومعلوماتها مرة في الاسبوع على مدى سنة كاملة وتحديد اختصاصات التكوين تحدد حسب رغبات واحتياجات رجالات الميدان الشبابي…

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :